Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Il est temps que je détruise l’erreur fondamentale qui a été commise à mon égard : je ne suis pas un cinéaste. Même si je possède dans ce domaine une espèce d’habileté, le cinéma n’est pas mon métier. Mon métier est celui qu’il faut apprendre quotidiennement et qu’on n’en finit jamais de décrire : c’est le métier d’homme. Et qu’est-ce qu’un homme ? C’est un être debout qui se hausse sur la pointe des pieds pour apercevoir l’univers.

Roberto ROSSELLINI, Fragments d’une autobiographie, Ramsay

Citation

Editorial

Editorial

Entre cinéma et quotidien, documentaire et fiction,
raconter le monde tel qu’il nous arrive.
Bienvenue.

Derniers articles

  • son / création

    Rubrique Liens d’ici et d’ailleurs
    Le 2007 par Emmanuel Massart

    Issue du mouvement des radios libres il y a plus de 20 ans, Radio Panik est au contraire des deux exemples ci-dessous une radio FM, disponible à Bruxelles sur 105.4, ce qui n’empêche pas de l’écouter via le site. Des projets d’émissions peuvent être proposés, sur le mode indépendant et participatif. Bref, l’idée est de mettre en mouvement les auditeurs, espèce intelligente et digne plutôt que consommatrice et impuissante.

  • Cinéma / Liège

    Rubrique Liens d’ici et d’ailleurs
    Le 2007 par Emmanuel Massart

    Annonçant le quartier de Saint-Léonard depuis la place des déportés, la Braise est un centre d’action culturelle qui abrite en son sein un atelier vidéo La Braise images, où la pratique militante de la vidéo est à entendre au pied de la lettre : réfléchir, filmer et montrer. C’est un des rares endroits à Liège où est encore posée la question des classes populaires au présent. Bref, La Braise fait tache dans le paysage de la Cité Ardente et on ne va pas s’en plaindre.

  • Le net / s’informer

    Rubrique Liens d’ici et d’ailleurs
    Le 2007 par Emmanuel Massart

    Le blog de François Schreuer est certainement l’un des plus intéressants lieu en Belgique francophone pour croire que le journalisme n’est pas affaire de carte de presse mais d’abord d’exigence à réfléchir le monde tel qu’il nous arrive. Autant dire que le lecteur moyen des quotidiens n’y trouvera pas son compte - Pas objectif ! – et encore moins le navetteur le nez dans sa feuille de métro – Trop long !

  • Cinéma / Bruxelles

    Rubrique Liens d’ici et d’ailleurs
    Le 2007 par Emmanuel Massart

    Le Nova est une salle de cinéma qui fait ce que l’on attend d’elle : programmer. Non pas suivre l’actualité l’œil rivé aux titres des magazines mais proposer sa propre vision du monde : entre films militants, propositions ovni, films de série Z ou démarches politiques. Le Nova a tissé un tel réseau depuis 10 ans qu’il lui permet à la fois de faire tourner les personnes aux manettes des thèmes mis à l’honneur et de mobiliser des cinématographies qu’ailleurs l’on nomme avec un sourire trop marginales ou trop pointues parce que simplement l’on ne les connaît pas.

  • Ouvrir les portes en grand

    Rubrique Nouvelle tentative de nous décrire
    Le 2007

    Alors, rien que parce qu’il a suscité ces questions, ce film est pour moi le bienvenu !! Il nous fait gagner du temps, et on pose un pied sur un terrain qu’on a du mal à aborder. C’est quoi le cinéma qu’on défend, qu’on veut connaître, diffuser, réfléchir etc.... Est-ce qu’on est capable d’en parler ? [...]

  • A propos de « Le zoo, l’usine et la prison », d’Eve Duchemin et Jean-Pierre Griez

    Rubrique Nouvelle tentative de nous décrire
    Le 2007

    J’ai pleuré à la fin du film « Le Zoo, l’usine et la prison » ce matin à l’Insas, pour trois raisons je crois : parce que la petite fille est vraiment super sur ce terril avec son cerf-volant (comme tout au long du film qu’elle irradie de sa bonne gueule, même quand elle peine à dire les mots des autres), parce que l’aventure sociale est vraiment belle, et surtout parce que cette même aventure ne parvient pas à dissimuler l’évident aveu du profond asservissement populaire à l’imagerie du capital [...]

  • Nouvelle tentative de nous décrire n°02

    Rubrique Nouvelle tentative de nous décrire
    Le 2007 par Patrick Leboutte

    La deuxième session de notre groupe de travail se tiendra comme promis ce prochain samedi 21 avril, de 10h à 12h30 et de 13h15 à 15h, dans la salle 35 de l’Insas (8 rue Thérésienne à Bruxelles, métro Porte de Namur) et vous y êtes naturellement les bienvenus. Si la séance du 29 mars se voulait encore programmatique, décrivant un contexte historique, émettant l’hypothèse d’un tiers-état du cinéma, celle de ce samedi nous mettra déjà à pied d’œuvre. (...)

  • Images sauvages n°6 / Filmer la ville - Les Vues Liégeoises et Denis Gheerbrant

    Rubrique Images sauvages n°6 / Filmer la ville
    Le 2007 par Emmanuel Massart

    Pour notre rentrée et la sixième édition d’« Images sauvages », nous avions prévu d’inviter le cinéaste Denis Gheerbrant autour d’un dialogue entre son cinéma et notre projet des « Vues Liégeoises ». Nous sommes malheureusement obligés de vous annoncer que pour des raisons personnelles, Denis Gheerbrant ne pourra être des nôtres ce dimanche 7 octobre à Liège. Nous ne prendrons donc pas l’après-midi pour visionner le projet des Vues Liégeoises. Nous vous invitons par contre toujours bel et bien le soir pour vous proposer la projection de « Après la vie » comme notre programme le prévoit.

  • Sur le cinéma de Pierre Perrault

    Rubrique Nouvelle tentative de nous décrire
    Le 2007 par Patrick Leboutte

    Que serait le cinéma mondial sans l’Ile-aux-Coudres et plus encore sans ses habitants, marins et paysans, pêcheurs et constructeurs de goélettes, égarés au Québec dans l’estuaire du Saint-Laurent ? Leur rencontre avec Pierre Perrault, fils spirituel de Robert Flaherty, consacra définitivement le cinéma direct, imposant le son synchrone, offrant aux cinéastes d’enregistrer simultanément les images et les sons, immergés jusqu’au cou dans la matière, au plus près de la réalité filmée. [...]

  • Nouvelle tentative de nous décrire n°01

    Rubrique Nouvelle tentative de nous décrire
    Le 2007 par Patrick Leboutte

    L’idée nous travaille depuis longtemps et nous en avons régulièrement évoqué le besoin, le projet : constituer un groupe de travail, au départ d’un noyau d’étudiants de l’Insas, mais hors de tout programme « scolaire », ouvert à tout qui le souhaite, qui se donnerait pour but de penser le cinéma comme il advient, chacun apportant ses connaissances, ses questions, ses intuitions, ses films, ses emballements, autrement dit son expérience et sa pierre, tous à égalité ; il n’y aura pas de maître.