Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / projections Images Sauvages / Images sauvages n°5 / Le cinéma de René Vautier / Programme d’Images sauvages n°5 : René Vautier

PROGRAMME

[18H30]

AFRIQUE 50 (1950 - 17’) Premier film anticolonialiste consacré aux conditions de vie dans les villages des colonies françaises d’Afrique Occidentale.

LE GLAS (1970 - 6’) Parti en Rhodésie pour tourner sur les pendus de Salisbury, Vautier est arrêté dès sa descente d’avion. Avec deux autres expulsés, dont un peintre, il décide de faire le film quand même, avec ses peintures et en détournant des photographies de la Reine d’Angleterre. Le film fut rejeté par la commission de censure française pour injure à chef d’état étranger. Mais comme la version anglaise était bien sur les écrans à Londres, l’avis de censure fut levé. Et le film est passé à la télévision du Zimbabwe le jour de l’indépendance.

ALGERIE EN FLAMMES (1958 - 25’) Premières images des maquis algériens tournées durant la guerre d’indépendance. Algérie en flammes dénonce la guerre entreprise en Algérie loin de l’illusion longtemps entretenue de simples « opérations de police » ou « de maintien de l’ordre » par l’état français.

PEUPLE EN MARCHE (1962 - Extraits) En 1962, Vautier monte avec des amis algériens du maquis un centre de formation audiovisuelle pour promouvoir un « dialogue en images » entre les deux camps. De cette expérience est réalisé un film, détruit par la police française. Des images ont cependant été conservées et ont permis de réaliser un documentaire intitulé Peuple en marche, avec des images tant de la guerre (maquis, villages détruits) que de l’immédiate après-guerre (reconstruction en ville et dans les villages, revitalisation de la campagne).

RENCONTRE AVEC LE CINEASTE

[20H30]

BAR ET CANTINE A L’AQUILONE

[21H30]

AVOIR 20 ANS DANS LES AURES (1972 - 100’) Un groupe de Bretons réfractaires et pacifistes est envoyé en Algérie. Ces êtres confrontés aux horreurs de la guerre deviennent peu à peu des machines à tuer. L’un d’entre eux ne l’acceptera pas et désertera en emmenant avec lui un prisonnier du FLN qui devait être exécuté le lendemain.

- Lieu : L’Aquilone, 25 Blvd Saucy 4020 Liège
- Dimanche 18 mars - 18H30/21H30 - 3€ - Bar / cuisine ouverte
- Des Images et L’Aquilone avec l’aide du cinéma Nova

- Biographie de René Vautier
- René Vautier à propos de la transmission
- Retour

Répondre à cet article