Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Liens d’ici et d’ailleurs / Cinéma / Bruxelles

Cinéma / Bruxelles

Le ciné-club du P’tit Ciné
www.leptitcine.be

Le P’tit ciné propose ce qui se fait de mieux en matière de documentaire en Belgique, entre gens d’ici et programmations d’un peu plus loin, entre propositions contemporaines et démarches essentielles dans l’histoire du cinéma. Le ciné-club ne possède pas de salle propre et fonctionne donc en partenariat avec le Musée du cinéma, l’Arenberg ou l’espace Delvaux à Boitsfort. Javier Packer, son animateur, organise également Regards sur le travail, étendu sur plusieurs mois depuis cette année et qui permet de saisir les enjeux actuels sur ce thème, et comment relier le social au geste de filmer. Le P’tit Ciné possède un panorama large sur la question niveau films. Enfin, pour être complet, il collabore au festival documentaire Filmer à tout prix, les années paires en novembre.

Le cinéma Nova
www.nova-cinema.org

Le Nova est une salle de cinéma qui fait ce que l’on attend d’elle : programmer. Non pas suivre l’actualité l’œil rivé aux titres des magazines mais proposer sa propre vision du monde : entre films militants, propositions ovni, films de série Z ou démarches politiques. Le Nova a tissé un tel réseau depuis 10 ans qu’il lui permet à la fois de faire tourner les personnes aux manettes des thèmes mis à l’honneur et de mobiliser des cinématographies qu’ailleurs l’on nomme avec un sourire trop marginales ou trop pointues parce que simplement l’on ne les connaît pas. En été, l’on retrouve les projections en plein air (PleinOPENair) où le Nova réfléchit autant à ce qu’il y a sur la toile que l’endroit où il va poser ses bobines, en véritable projet urbain. Durant, l’année, les écrans sont ouverts un jeudi par mois aux cinéastes de passage qui peuvent montrer leurs productions avec l’unique contrainte de ne pas dépasser les 15 minutes… C’est l’Open Screen. Son petit frère sonore s’appelle lui le Ears Open. Enfin, transpirant trop peu des quelques mots jetés ici : tout le monde est bénévole.

L’Atelier des Jeunes Cinéastes (AJC)
www.ajcnet.be

L’Atelier des Jeunes Cinéastes est un atelier vidéo subventionné qui profite de la formidable énergie des gens qui sortent des écoles de cinéma et qui sont prêts à donner un coup de main aux projets qui passent la rampe du comité de sélection. En clair, l’AJC peut apporter matériel et compétences sur un tournage qu’elle produit mais jamais d’argent. (principe du No Budget) Le projet ne doit pas être bouclé manu militari, privilégier tel angle, tel sujet ou se faire dans un délai intenable. Le réalisateur a ainsi la possibilité de gagner avec l’AJC de l’expérience tout en étant pleinement engagé dans son travail. L’atelier gère également la diffusion de ses films dans les festivals, ce qui n’est pas négligeable.

Manifeste de l’Association des Réalisateurs et Producteurs de Films Documentaires (ARPF)
www.arpfdoc.be/manifeste.html

L’ARPF réunit plusieurs acteurs du secteur (AJC, Cobra, Dérives, les Films de la Passerelle,…) et a pour tâche de défendre le documentaire, élément essentiel du cinéma belge. Il fait entendre la voix de celui-ci auprès des institutions et doit rendre visible les questions essentielles que ce soit en terme d’écriture, de production ou de diffusion. A lire le manifeste, la pierre angulaire de ces enjeux apparaît être la RTBF, télévision de service public, au travers des missions et obligations demandées par la Communauté Française. Le texte explicite cette situation et donne un aperçu pour le profane même s’il date d’il y a quelques temps. Cela dit, il suffit de noter la faiblesse des articles dans les quotidiens nationaux concernant le doc pour voir la place qui est le sien, à peine entrecoupé de quelques succès médiatiques pour des films reconnus sur base de leur sujet le plus souvent. Le compte-rendu d’une table ronde au festival « Filmer à tout prix » éclaire également la situation même s’il date de 2004.

Association 68/septante
www.6870.be

L’association 68/septante est un exemple parmi d’autres du vivier bruxellois. Association nomade qui cherche à établir des programmations dans divers lieux dont le cinéma n’est pas l’unique activité ou la principale, elle édite également des DVD pour faire exister des films tenus sinon à l’écart des rayons de la FNAC. A Liège, vous les trouverez au Comptoir du livre. L’une des deux collections est VID (Very Important Documentary) même si elle ne vise pas le documentaire de création mais une analyse des mass-media. 68/septante a le projet également de constituer une vidéothèque nomade qui accueillerait les productions contemporaines et renseigne sur son site un appel à films en ce sens. La liste des œuvres reprises est consultable. Au niveau de la micro-édition de dvd existe également depuis peu DVDOC lancé par quatre producteurs désireux de mettre en valeur des documentaires de qualité auprès d’un public élargi.

Répondre à cet article