Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / divers / Des Images hors les murs - novembre 2008

Autres articles dans cette rubrique

Recherche

Il arrive de temps à autre que nous soyons invités à intervenir dans un ciné-club ou dans le cadre d’une manifestation, au gré des propositions et de notre désir (et du temps aussi). Ce mois de novembre, Des Images sera respectivement présent le jeudi 13 au Centre culturel de Flémalle pour une projection de Déjà s’envole la fleur maigre de Paul Meyer et le mardi 18 à Bruxelles au festival « Filmer à tout prix », sur invitation du Centre Vidéo de Bruxelles.

L’occasion de discuter d’une part d’un film et d’un cinéaste essentiels et à partir desquels nous réfléchissons le cinéma (le site rend déjà bien compte de cette importance). L’occasion de discuter d’autre part des pratiques documentaires en atelier vidéo dans le cadre du festival « Filmer à tout prix » 2008 (dans la foulée de l’atelier vidéo de Sainte-Walburge).

Projection de Déjà s’envole la fleur maigre de Paul Meyer


Le centre culturel de Flémalle a lancé depuis début octobre 2008 un cycle « A la (re)découverte du cinéma belge. » C’est le deuxième jeudi de chaque mois à 20h et ce mois de novembre, Déjà s’envole la fleur maigre sera projeté et suivi d’une rencontre avec Anne Michotte (compagne du réalisateur), Luigi Favotto (une des figures principales du film) et Emmanuel Massart (Des Images).

De Déjà s’envole la fleur maigre, Roberto Rossellini disait qu’il était l’équivalent des grands films néoréalistes italiens. Certes, on pense parfois à La terre tremble, à ceci près que le réalisme de Meyer ne fige rien, n’impose rien, mais s‘attache à saisir ce qui dans les gestes et les mouvements des hommes unit au flux continu de la vie. Ce qui intéresse le cinéaste, c’est d’abord l’idée de cycle, de recommencement, de renouvellement, la quête d’un point de fusion entre l’origine et le devenir, le haut et le bas, le grand et le petit.
Patrick Leboutte

Déjà s’envole la fleur maigre de Paul Meyer - 1959 - 87’
Chronique embrassant la première journée d’une famille sicilienne venue chercher du travail dans le Borinage. Une approche instinctive et poétique d’une réalité populaire.

Lien

Le cinéma de Paul Meyer


Jeudi 13 novembre à 20h au Centre culturel de Flémalle
25, rue du Beau Site 4400 Flémalle
04/275 52 15 - 0477/34 92 14
www.ccflemalle.be - info[at]ccflemalle.be
PAF : 3€ / 1,25€ (Article 27)

« Caméra au poing » – Table ronde sur les pratiques en atelier


Pour cette nouvelle édition de « Caméra au poing », le Centre Vidéo de Bruxelles souhaite interroger les rapports qu’entretient ce type de travail avec le cinéma documentaire. Les animateurs, pour la plupart documentaristes, ont tous des manières de faire bien distinctes où la question du regard et de sa mise en images est au centre de la problématique.

Il s’agira donc de réfléchir aux liens qui unissent (ou non), le genre documentaire et l’atelier vidéo et de questionner le travail des documentaristes en atelier. Des animateurs mais aussi des réalisateurs (jeunes ou confirmés) débattront autour des sujets tels que la place de la parole, la relation entre l’animateur et son apprenti cinéaste, le travail collectif ou individuel, l’apprentissage technique, le choix du sujet, le travail du montage, etc.

Avec pour thématique générale l’enfermement, les films diffusés tout au long de cette journée seront pour certains, des ateliers organisés en prison, en institution psychiatrique ou école spécialisée et pour d’autres, des expériences menées avec des allocataires sociaux, des migrants ou encore avec des indiens des réserves québécoises. Tous traiteront de l’aliénation sous toutes ses formes.

programme

De 14H à 18H
Afin de débattre des différentes pratiques d’atelier lors de l’après-midi, le CVB a choisi de diffuser deux films exemplaires pour leur parti-pris et leur approche formelle. Quel est le bruit de l’arbre qui tombe dans la forêt…s’il n’y a personne pour l’entendre ? et Oser regarder interrogent le regard et la place du réalisateur dans le processus de création.

Des orateurs ainsi que les équipes de réalisation nous expliqueront le processus de fabrication du film tant sur les questions de forme que de contenu. Des réalisateurs, reconnus pour la qualité de leur travail en atelier, des documentaristes, des producteurs, des techniciens,...tous seront présents pour réfléchir à la place des films d’atelier dans le champ du cinéma.

Intervenants de la table ronde :
- Jeremy HAMERS documentariste, assistant à la section Cinéma (Université de Liège)
- Delphine HERMANS réalisatrice de films d’animation et animatrice à Caméra etc.
- Emmanuel MASSART animateur à l’asbl Des Images
- Maria PALACIOS CRUZ chargée de production et de communication à l’Atelier Graphoui
- Gérard PRESZOW réalisateur et animateur d’ateliers vidéo

De 20h à 22h
La soirée de projection, quant à elle, fera place à une sélection de films réalisés par différents ateliers de production de la Communauté française (Graphoui, Caméra etc., CVB-VIDEP) mais aussi par des associations étrangères telles que Cinéma de quartier, Lieux fictifs ou Les yeux de l’ouïe en France, ou encore Wapikoni au Québec.

Plus d’infos

Filmer à tout prix
rubrique : Programme / Workshops / Des films Caméra au poing (CVB)


Festival « Filmer à tout prix » du 17 au 30 novembre 2008
Centre culturel du Botanique : 236, Rue Royale 1210 Bruxelles
Tél. : + 32 2 218 37 32
Filmer à tout prix - Info[at]botanique.be
PAF : 4 € / 3 € (étudiants – chômeurs – seniors) / 2 € (carte de membre GSARA)

Répondre à cet article