Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / ciné-club B-docs / B-docs n°03 : Voyages

Autres articles dans cette rubrique

Recherche

 

 

Déjà la troisième de B-docs ce dimanche 16 novembre à l’Aquilone même s’il s’agit d’une reprise partielle du programme de septembre. Des cinéastes belges, Chloé Salembier et Céline Gulekjian, s’en vont filmer chacune de leur côté, la Roumanie ou l’Arménie, deux pays balayés par les vents contraires de l’histoire. Ici, un passé communiste, là les sirènes de l’Occident alors que l’argent manque. Entre les deux, le petit peuple incrédule qui n’oublie pas l’humour même si l’amertume et le labeur font le quotidien.

 

 

 

1. Karastan - Pays de pierres
de Céline Gulekjian - 18 minutes - B 2006

La recherche d’une petite croix en pierres de tuf sert de fil rouge à la terre d’Arménie, son histoire, ses habitants. Ce tuf millénaire est appelé à laisser la place à des projets immobiliers.

2. Somewhere in between
de Chloé Salembier - 40 minutes - B 2007

Ciprian, jeune roumain originaire de Timisoara immigré depuis peu en Belgique, nous accompagne lors d’un voyage entre sa ville et le village de sa grand-mère. Sur la route, nous prenons des auto-stoppeurs. Ceux-ci nous disent la manière dont ils voient la Roumanie d’hier et d’aujourd’hui, les changements qui s’y opèrent entre la vie rurale et celle des villes, le passé et l’avenir, l’Est et l’Ouest. Ils parlent aussi de l’incompréhension qui se crée souvent entre les générations. La Roumanie se trouve, comme beaucoup de pays en ce début de XXIe siècle, « undeva la mijloc », quelque part au milieu...

Je viens d’Europe occidentale, j’ai rencontré la Roumanie et Ciprian, il y a un peu plus d’un an. Ce pays m’a intrigué, son mouvement m’a entraîné. Vers quoi se dirige-t-il, vers quoi les individus peuvent-ils se projeter ? Dans un contexte de transformations sociales, culturelles, économiques et politiques, vont-ils créer des manières inédites d’habiter et de se représenter le monde ? Et si oui, que pouvons-nous apprendre des imaginaires qu’ils nous proposent ? Tout au long de ce carnet de bord filmé au plus proche des gens et de leur quotidien, je tente de me questionner, de les questionner, de nous questionner sur l’avenir de nos sociétés.

3. Les visiteurs de la nuit
d’ An van Dienderen - 34 minutes - B 1998

Ce film est né de la curiosité de la cinéaste pour une société : les femmes Mosuo dans la province de Yunnan, au sud-ouest de la Chine. Ces femmes forment un témoignage exceptionnel d’une société matriarcale de type azhu, les « visiteurs de la nuit ». Le film interroge d’une part le rapport entre tradition et modernité, entre la culture des « visiteurs de la nuit » et le regard extérieur prompt à y voir de la prostitution. D’autre part, il évoque le trajet personnel de la cinéaste vers cette autre culture.

Filmé en vidéo légère et en Super 8, il parle du fossé qui existe entre le film que l’on prévoit et celui que l’on obtient.

Biographie de An van Dienderen

An Van Dienderen a étudié l’histoire de l’art à Leuven et les arts audiovisuels à Bruxelles avant de se rendre à Berkeley (USA) pour y suivre les cours des départements ‘Rhetoric / Film Studies’ et ‘Women Studies’ avec Trinh Minh-Ha. En 1998, elle réalise avec des étudiants un documentaire d’anthropologie visuelle sur les pêcheurs d’Ostende. Elle dirige pour « Bruxelles 2000 » un nouveau projet d’anthropologie visuelle, Parken en pleinen in Brussel, qui met en relation trois écoles : Sint Lucas (pôle documentaire) et les Universités de Gand et de Bruxelles (pôle théorique des sciences des cultures comparées).

En plus de ses recherches à l’université de Gent, Van Dienderen intervient régulièrement - cours, conférences, ateliers - dans le domaine de l’anthropologie visuelle e.a. à Amsterdam (DasArts), San Francisco (Temple University), Berkeley (Université de Berkeley) et Bruxelles ( Beurschouwburg, Musée Royal de Tervuren).

Avec Didier Volckaert, elle a réalisé plusieurs films comme Les visiteurs de la nuit (1998), Tu ne verras pas Verapaz (2002) ou Dog of Flanders (2007).



B-Docs N°03 : Voyages
Dimanche 16 novembre 2008 à 18h
L’Aquilone - 25, Blvd Saucy, 4020 Liège
En présence des réalisateurs (sous réserve)

Le même programme a été diffusé
par Kranfilm - 26 Place Saint-Géry, 1000 Bruxelles

Répondre à cet article