Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / formations Université d’été du cinéma / Eté 2004 / Résumé des cours - été 2004

FILMER LE REEL - du 09 au 13 août 2004

1. Comment filmer la ville ?

(13-16h) Tout en analysant différents cinéastes - Vertov, Fellini, Depardon,... - témoignant du regard porté par le cinéma sur la ville, les étudiants descendront dans Liège avec une petite caméra digitale pour réaliser de courtes vues et permettre à chacun de traduire en images sa vision de la ville pour ensuite la discuter en classe et ébaucher une réponse à la question posée par le cours.

L’ECRITURE ET LES IMAGES - du 16 au 20 août

1. Théorie du scénario

(9-11h) Le cours proposera une critique des manuels « miracles » de scénario qui prescrivent des formes narratives a priori ressemblant souvent à des clichés. Autour de scénaristes modernes comme Jean-Claude Carrière, les stagiaires s’interrogeront également sur les alternatives au modèle hollywoodien, et sur le caractère ou non littéraire du scénario.

2. Atelier d’écriture (11h15-12h45 / 13h45-15h15) Des idées à l’écriture de scénario, en passant par la création d’une histoire. Ancré dans la pratique, ce cours mêle nombreux exercices, exemples, analyses et pistes de travail. Le but n’est pas d’enseigner une méthode mais de trouver un bon équilibre entre la personnalité de l’étudiant et ce qu’un regard extérieur peut lui apporter.

3. Le langage du cinéma (15h30-17h30) Le langage cinématographique demande pour chaque nouveau film une remise en question. Nous introduirons le cours avec quelques notions élémentaires pour poursuivre avec des cinéastes d’aujourd’hui : Maurice Pialat, David Lynch, Stanley Kubrick, Jacques Rivette,... L’essentiel est de pouvoir poser un regard critique sur des films et leur montage.

ASPECTS DU CINEMA - du 23 au 27 août

1. Le cinéma sonore, spectacle audio-visuel

(9-12h) L’objectif est de réfléchir aux rapports entre image et son au cinéma. Après un aperçu historique, nous aborderons Michel Chion, théoricien fécond dont la terminologie nous servira d’outil pour examiner des films d’Hitchcock, Coppola ou Lynch afin de déterminer en quoi le cinéma sonore est un art audiovisuel à part entière. « Blow out » de Brian De Palma, film exemplaire, sera analysé plus précisément.

2. Lectures du cinéma américain (13-16h) Autour de Fight Club, Memento, le 6ème sens, Matrix... films à double et triple fond qui posent la question : qu’avons-nous véritablement vu ?, nous reviendrons sur les codes classiques et les libertés prises dans ces films notamment à propos du personnage ou du spectateur pour ébaucher une identité propre au cinéma contemporain.

L’IMAGE FIXE - du 23 au 27 août

1. Le récit dans l’image fixe

(9-12h) Qu’est-ce l’image photographique apporte dans la connaissance du monde ? Comment lire celle-ci ? Ces questions serviront de départ à une lecture depuis les premières photos jusqu’à la production actuelle. Nous essayerons aussi d’établir des comparaisons entre des extraits de films et des clichés quant au cadrage pour insister sur la nature propre de la photographie à raconter une histoire.

2. La photographie de presse

(13-16h) La question principale sera la suivante : à quoi sert vraiment la photographie de presse ? À informer ? À illustrer ? À convaincre ? Ces questions traverseront le cours avec l’analyse de photographes célèbres - Cartier-Bresson, William Klein, Walker Evans, Salgado,...-, ou des exercices pratiques dans la rue afin d’insister sur les différentes manières d’aborder la réalité et de la représenter.

Répondre à cet article