Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / Geste quotidien / Quartier de Hodimont : journal de travail / Arpenter Hodimont / « Il était temps. On vous attendait ! »

Autres articles dans cette rubrique

Carte du quartier

Contact

  • Le CAP
    rue de la chapelle, 45
    4800 Verviers
    cap-amo@skynet.be
    Tél. : 087 33 33 88
    Demander Anne ou Manu

Recherche

Grappe (rue de la), Fanchamps (rue)

Le même jour que notre rencontre avec les Rensonnet, nous remontons la rue de la Grappe, l’une des rues-autoroutes de Hodimont, et précisément une frontière avec Dison. Nous n’arrivons pas à déterminer où termine Hodimont et où commence Dison, la commune au nord de Verviers. Un passant se hasarde à pointer le rond-point au-dessus de la rue de la chapelle. C’est le premier signe qui casse en effet cette coulée continue de voitures. Mais, rien ne permet d’être sûr que c’est là que se termine le territoire du quartier.

Nous finissons par entrer chez « Mega Home », rue de la Grappe n°9, le plus grand choix de meubles de la région, selon deux employées qui nous reçoivent et nous remettent une carte. On promet de les citer dans notre texte. (« Revenez samedi, monsieur Sahim, le patron, sera là ! ») Nous les interrogeons mais n’étant pas de Verviers, elles ne connaissent rien de Hodimont, leur seul repère étant la rue Cerexhe, « quartier des restaurants. »

« Mais en bas, dans les chambres à coucher, une dame turque pourra vous renseigner. Elle est d’ici. » Nous parcourons l’immense espace du magasin, descendons l’étage, parcourons des chambres à coucher et des salons en tout genre, avant de voir une famille assise dans de confortables fauteuils noirs en cuir.

C’est une drôle de rencontre en pareilles circonstances - les Dupont et Dupond avec un enregistreur son et un appareil photo face à une famille en grande discussion sur leur futur canapé - mais en quelques mots, nous scellons une future rencontre. La dame annonce habiter rue Fanchamps... Nous faisons le lien avec la cuisinière du restaurant rue Cerexhe qui se disait très heureuse d’habiter la même rue, vantant ses voisins turcs, très accueillant et généreux. « Mais, oui, elle habite à côté de chez moi ! »

« Enfin, il était temps. On vous attendait ! », finit-elle par s’exclamer, visiblement contente d’apprendre que le CAP travaille sur le présent de Hodimont. Elle insiste pour qu’on passe la voir dans l’heure suivante mais c’est la fin de notre balade aujourd’hui. Nous remercions vivement et saluons tout le monde. Nous commençons à relier le quartier au travers des gens sur notre route.

Précédent

Arpenter Hodimont - Pierre-Nicolas et Manu

Suivant

 

 

Hodimont par ses rues

Répondre à cet article