Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / Geste quotidien / Quartier de Hodimont : journal de travail / Arpenter Hodimont

Notre projet : arpenter le territoire de Hodimont.
Notre objectif : créer une carte sensible de Hodimont.

Travailler dans le quartier où le bureau du CAP se trouve n’est pas forcément une évidence. Situé rue de la Chapelle, au beau milieu du quartier de Hodimont, nous demeurons pourtant au fond d’une cour privée et ne vivons ainsi pas le flot incessant de la circulation, les passants pressés ou discutant le coup au pied de leur porte. Nous sommes au cœur de Hodimont mais nous ne l’entendons pas battre directement. Nous nous situons à la fois au centre de quelque chose et sur le bord.

Avec Hodimont en V.O., la tâche est de sortir des locaux. Par où commencer ? Comment s’organiser ? Nous sommes deux, Pierre-Nicolas et Manu et avons décidé de passer du temps ici au moins une fois par semaine, afin d’être réguliers. C’est une condition pour sentir le quartier. Qu’est-ce qui se répète, revient, évolue ? C’est quoi le quotidien ?

Nous sommes armés d’un micro de reportage et de curiosité. Dupont et Dupond du cinéma, nous sommes pareils à une petite équipe de reportage, fort visibles pour tout le monde. « Tiens, il y a la radio qui vient dans le quartier ? » On se fait arrêter, on nous demande pourquoi nous sommes là.

Si nous écrivons sur ce site un journal et si nous enregistrons nos conversations, c’est pour les assembler en vue de les partager avec le quartier. Mais surtout, ce que nous avons dans nos têtes et dans nos cœurs, c’est de pouvoir établir une carte sensible du quartier, une carte en chair et en os mais aussi en papier qui pourrait être distribuée autant aux habitants qu’aux autres, fabriquée au départ des habitants, ce qu’ils nous confient et comment nous les ressentons.

C’est la possibilité pour ceux d’ici de mettre des mots sur qui ils sont et pour les autres Verviétois de comprendre qu’à côté du centre de la ville, nous pouvons entendre le centre d’une périphérie, le quartier de Hodimont.

Pour commencer ce voyage – car c’est bien d’un voyage qu’il s’agit – et arpenter le territoire, Pierre-Nicolas et moi avons décidé de partir des bords. Etonnant départ peut-être mais c’est pour nous la possibilité de prendre du recul, de prendre notre temps. Et puis, l’identité du quartier, ça passe par des gens qui peuvent définir où il commence. Et pour vous Hodimont, ça commence à quel endroit ?

Emmanuel Massart
Pierre-Nicolas Bourcier
Pour le CAP et Des Images

Articles de cette rubrique

  • La frontière - Jusqu’au noeud de Hodimont

    Le 8 novembre 2011 par Emmanuel Massart
    Finalement, nous tombons sur Laurence, en plein nettoyage. Elle nous fait entrer et de sa terrasse à l’arrière, nous tombons nez à nez avec des couloirs de toitures d’usine, en contrebas. Hodimont perce derrière ces toitures : nous repérons certains clochers, percevons l’autoroute, entendons la ville. C’est à la fois une vue assez belle à l’horizon et la proximité d’un dépotoir plus bas. Des gens ont balancé un peu de tout, brisant des tuiles par endroits. L’usine fige quelque chose du passé, corsetée de l’autre côté par le bâtiment des finances, rue de Dison. « On pourrait faire des logements avec tout ça », lâche Laurence, dépitée.

    Suite...

  • La frontière - Quelque part en bas du paradis

    Le 3 novembre 2011 par Emmanuel Massart
    Nous sentons un désir, fugace peut-être, mais l’espace est tellement désolé que même une poignée de coups de pelle ne pourraient pas faire pire. Nous notons un lieu supplémentaire sur notre carte. Une proposition d’habitants pour fabriquer du lien via un jardin, une manière de faire société. Grâce à cette nouvelle rencontre, nous avons une fois de plus alimenté le foyer de nos réflexions.

    Suite...

  • La frontière - Le micmac de la rue de la limite

    Le 29 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    Voilà encore un exemple de la riche vie de quartier de Hodimont, une fois que l’on prend le temps de se poser dans le quartier... Les enfants vont et viennent. Ils décident alors de partir jouer à cache-cache, derrière l’église Saint-Roch au bout de la rue. Une mère passe et s’arrête avec son fils. La conversation ne s’engage pas, elle ne parle pas français et Rémy le kosovar. Mais, chacun semble bien de la présence de l’autre. Nous continuons notre chemin et saluons chacun.

    Suite...

  • « Il était temps. On vous attendait ! »

    Le 21 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    « Mais en bas, dans les chambres à coucher, une dame turque pourra vous renseigner. Elle est d’ici. » Nous parcourons l’immense espace du magasin, descendons l’étage, parcourons des chambres à coucher et des salons en tout genre, avant de voir une famille assise dans de confortables fauteuils noirs en cuir.

    Suite...

  • Jean et Annie Rensonnet

    Le 21 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    Nous écoutons tranquillement Jean et Annie se relancer l’un l’autre sur les lieux, les dates, les gens. C’était autrefois. Quand il se dit Hodimontois pour toujours, Jean laisse échapper un petit rire tranquille, comme une fumée douce et invisible.

    Suite...

  • Le lieu-dit Béribou

    Le 16 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    Pour cette troisième balade dans Hodimont, Pierre-Nicolas est absent. Je suis donc seul, un peu fébrile, moins assuré face aux autres. Dans les rues, avec le micro en main, c’est presque un pistolet que je pointe et je m’étonne de ne pas faire un peu peur. Comme je souhaite arpenter les limites du quartier avec mon compagnon de route, je choisis une autre voie cette fois, attendant son retour pour continuer la tâche.

    Suite...

  • La frontière - Le Thier de Hodimont

    Le 15 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    Nous reprenons notre marche sur les bords du quartier, toujours avec l’enregistreur son et la caméra, Pierre-Nicolas et moi. Nous ouvrons cet après-midi par la rue Fanchamps qui quelques dizaines de mètres plus loin, devient le Thier de Hodimont (« Thier » signifie versant de colline en wallon) qui grimpe jusqu’à dépasser l’autoroute qui la croise. Quelque part ici se situe une frontière avec Petit-Rechain. Ce pourrait être l’autoroute…

    Suite...

  • La frontière - L’ouest de la Vesdre

    Le 14 octobre 2011 par Emmanuel Massart
    Pour notre première sortie, il fait plein soleil. Tant mieux ! On part vers la rue Cerexhe, devant la Vesdre. Si nous avons une certitude sur les limites de Hodimont, c’est bien la frontière naturelle de la rivière. De l’autre côté, c’est le centre, les magasins, notamment. De ce côté, nous voyons pourtant plusieurs enseignes de restaurant, un certain chic bien différent de la rue de Hodimont.

    Suite...