Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / projections Images Sauvages / Images sauvages n°1 / Films à la marge

Le dimanche 26 juin, Des Images a organisé une journée de projections de courts métrages autoproduits que nous avons pour la cause nommé « Images sauvages ». C’était l’occasion pour nous de clôturer le premier semestre 2005 articulé autour du Séminaire de réflexion animé par Patrick Leboutte et du ciné-club Regards documentaires porté par Stefanie Bodien. C’était donc à l’Aquilone, dans le quartier d’Outremeuse, il a fait beau et nous avons mis notre énergie une nouvelle fois autour de films qui nous tiennent à coeur, en compagnie d’une bonne partie des cinéastes qui les ont faits. Au sens strict, il y a eu à boire et à manger, de la discussion donc et, du cinéma.

Pourquoi fait-on des films malgré tout, c’est-à-dire sans moyens ou presque, attendu par peu de gens et sans pouvoir engager les acteurs et les techniciens qui garantiront la maîtrise ?

C’est souvent un vrai choix, établissant une relation particulière avec ceux que l’on filme et face aux spectateurs : « Je ne suis pas plus que vous ». C’est donc moins un aveu de misère, incapable de reproduire les images de l’industrie qu’une démarche assumée qui fait de sa fragilité l’élément essentiel pour un cinéma capable de déplacer même légèrement notre vision du monde.

Emmanuel Massart

PROGRAMME

Projection I : DES GESTES - 14h

Il n’y a pas que par la parole que des histoires se racontent... Un corps, c’est un regard, les traces d’une vie et des gestes qui révèlent la complexité de nos expériences et comment elles se transmettent.

- Le jardin de Philippe Van Cutsem (13’) 2005
- Babette ! de Stefanie Bodien (9’) 2004
- Matins de Andres Rump (33’) 2004
- Errance de Yuen (17’) 2005
- Le chevalier, le fantôme et le bouffon du roi de Rudi Maerten (10’) 2000
- Tilawin de Nora Bouhjar (11’) 2002

Projection II : DES LIEUX - 16h30

La relation du filmeur avec ceux qu’ils filment crée une durée et un espace partagé qu’accompagne le spectateur. C’est le point de départ d’une histoire collective vécue par ces trois parties.

- Vues Liégeoises (choix). Réalisation collective. (10’) 2003-2005
- Manifestation devant un centre fermé de Hugo Van der Vennet (19’) 2004
- Terrefort de Emmanuel Massart (18’) 2005
- Voyage au bord des lunes de Libera Rizzi et Fabrice George (26’) 2004
- Comme une note d’intention de Antonio Garcia Gomez et Michèle Dhem (13’) 2004

ECHANGE AVEC LES CINEASTES - 18h30

Pour prolonger les films, un espace de discussion autour des pratiques souvent contradictoires que pose ce cinéma sauvage.

Une projection spéciale en 16 mm du film de Yaël André : Les filles en orange (31’- 2003) accompagnera cette discussion.

Projection III : DEUX FILMS ETRANGERS - 21h

Pour terminer cette journée de projections et de réflexion, deux films réalisés hors nos murs et qui déplient la relation à l’histoire récente (la nouvelle politique américiane depuis une chambre d’hôtel)pour John Smith (GB) et la relation filiale pour l’Arménien Sahiner.

- Hotel diaries trilogy de John Smith (34’) 2004
- Entre père et fils de Ara Sahiner (52’) 2002

Articles de cette rubrique