Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / projections Images Sauvages / Images sauvages n°3 / Rencontre cinéma et travail

Samedi 25 mars 2006

PROJECTIONS/RENCONTRES CINEMA/TRAVAIL

- Ce n’est pas à vous que je parle mais au bazar qu’il y a là

Le cinéma n’est pas épargné par la difficulté de répondre à cette question : De quel travail parle-t-on ? Et chaque film y répond non par une définition mais bien au travers d’une relation particulière où d’autres mots apparaissent vite derrière cette question de départ : l’identité, la parole, l’engagement, le labeur... Surtout le cinéma, expérience de spectateurs réunis par la projection, traduit le travail avec son langage : une histoire de durée et d’espace, des corps pris dans des machines plus ou moins visibles. Et toujours au milieu du gué, le récit : ce qui rassemble les hommes.

Alors nous pouvons nous déplacer : du corps usé à l’enfance rieuse (« La fleur maigre »), d’aujourd’hui aux années soixante (« Femmes-machines »), du militantisme au plaisir du cinéma (« Les groupes Medvedkine »). Et aussi retrouver quelques interrogations aujourd’hui pour dessiner du possible (« Le groupe Boris Barnet »). Le cinéma souligne un aspect paradoxal du travail : ceux qui y sont voudraient en sortir (en étant filmés par exemple) alors que ceux au dehors (les spectateurs) voudraient y pénétrer pour mieux trouver leur place.

A notre tour, nous aimerions mieux le comprendre. C’est-à-dire profiter d’une journée avec vous autour des films, avec plusieurs invités du monde du cinéma et du monde du travail qui prennent le temps de se parler. Rencontres plutôt que débats.

Des Images

 Le programme de la journée

Autour de la programmation

 Le cinéma de Paul Meyer
 Femmes-Machines - Paroles d’ouvrières
 Texte de présentation du groupe Boris Barnet
 L’histoire des groupes Medvedkine

Articles de cette rubrique