Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / ciné-club Regards documentaires

Regards Documentaires était né en mars 2005 d’un désir : partager des films documentaires qui nous tenaient à cœur, des films qui nous ont marqués, surpris, transformés. Leur écriture filmique, forte et personnelle, invitait à créer un rapport entre nous et le monde, intime et politique.

Nous avions ainsi invité régulièrement des cinéastes pour qu’ils partagent avec nous, au-delà du film, leur regard sur le monde. Regards Documentaires s’est arrêté en mai 2006 afin de permettre à Des Images de mieux se concentrer sur Images sauvages.

Stefanie Bodien
Responsable « Regards documentaires »

Au fond, ce ne sont pas les sujets qui dérangent, mais le choix des personnes qui sont filmées, la distance que l’on introduit dans le mode de narration, la liberté formelle, et le mode de rapport au monde (donc au cinéma) que le film défend. C’est sur ces questions-là, et non sur les sujets, que le cinéma affirme sa dimension politique.

Le cinéaste Nicolas Klotz in La Blessure, essai, ARTE éditions

 RD n°1 : Gigi, Monica et... Bianca de Benoît Dervaux

Invitation faite au cinéaste liégeois Benoît Dervaux de montrer son premier film sur des gosses de rue dans le Bucarest de l’après-Ceaucescu.

 RD n°2 : Les glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda

Pour la deuxième soirée du ciné-club Regards documentaires, double programmation autour de la récupération, geste de survie ou de fantaisie non libérale en présence du jeune réalisateur allemand Andres Rump venu présenter son moyen métrage en complément du film célébré d’Agnès Varda.

 RD n°3 : Oliva Oliva de Peter Hoffmann

Nous avons accueilli en mai 2005 le cinéaste allemand Peter Hoffmann venu présenter en avant-première « Oliva oliva » à propos d’une famille d’apiculteurs de Salamanque.

 RD n°4 : Les hommes le dimanche de Robert Siodmack

Premier rendez-vous de la rentrée pour notre ciné-club avec un chef d’oeuvre allemand de la fin du muet autour duquel beaucoup de noms qui allaient devenir célèbres à Hollywood se sont réunis : Siodmak donc mais aussi Edgar G. Ulmer, Fred Zinnemann et Billy Wilder. En première partie, un court métrage d’Edmond Bernhard qui sublime nos dimanches et donc ce 25 septembre 2006...

 RD n°5 : Berlin 10/90 de Robert Kramer

Le cinéaste Robert Kramer était à Berlin, en pleine réunification pour répondre à une commande d’ARTE. Un court-circuit entre intimité et Histoire.

 RD n°6 : Les films de Stefanie Bodien

Stefanie Bodien est bien sûr la programmatrice de Regards Documentaires depuis 1 an mais les oeuvres qu’elle nous a fait partager l’ont également poussée à la réalisation. Trois films jusqu’ici, trois oeuvres modestes dans les moyens mais emplies d’une légèreté qui ne décevra pas ceux qui nous suivent...

 RD n°7 : Deux films d’Eric Pauwels

Ce mois de janvier, deux films du cinéaste Eric Pauwels où l’enfance n’est pas une simple thématique mais bien le geste posé entre celui qui raconte en images et en paroles, et le spectateur.

 RD n°8 : Cinémas de quartier

Cette soirée a été l’opportunité pour Des Images de redire la proximité entre réalité quotidienne ici et maintenant et cinéma, art du déplacement, du point de vue, du regard qui construit quelque chose du monde avec ceux qui l’habitent. A l’opposé des grandes visions ayant pour vocation de recouvrir tous les pans de notre expérience, nous avons cherché ici à mettre en avant de petites images singulières à partager sans modération.

 RD n°9 : Au-delà de Anne Closset

Emin, jeune garçon de 23 de nationalité turque, musulman de confession, part sur les traces de Jacob, 40 ans, de nationalité belge, passionné de judaïsme. Emin a grandi, écartelé entre deux mondes, d’un côté sa famille qui voulait en faire un bon musulman turc et de l’autre, son quartier où prostitution, réseaux mafieux et communauté turque cohabitent. A 12 ans, il rencontre Jacob qui va devenir son père spirituel jusqu’à ses 17 ans.

 RD n°10 : Deux soeurs de Jasna Krajinovic

Portrait au jour le jour d’une existence traversée sans cesse par la mort, Deux sœurs ignore le sensationnel et propose une approche sensible et juste. Privilégiant les séquences en situation, le regard de Jasna Krajinovic et son sens du cadre rendent ses images proches et complices.