Verviers : carte de Hodimont
Projet « Hodimont en V.O. » par Des Images et Le CAP

(pointeur vers le haut pour revenir à la page)

Accueil du site / L’association / Archives / La prévention jeunesse aux environs de Verviers

Il faut apprendre à sortir de la salle de cinéma ou, au moins, la brancher sur quelque chose d’autre.
Serge DANEY, La rampe, P. 86

En 2004, j’avais la possibilité au sortir de mes études de cinéma de choisir de travailler dans le domaine en question. Or, par le plus grand des hasards, c’est à la même époque qu’un ami me parle de l’aide à la jeunesse où lui-même travaillait et d’une place un peu particulière qui allait se libérer dans le secteur de la prévention. Entre choisir de mettre le cinéma au centre ou au bord, j’ai choisi la seconde option.

J’avais l’intuition que regarder des films et les commenter, aussi brillamment que possible, n’allait pas servir à grand-chose d’autre que ma culture personnelle. Cela n’allait pas m’aider à parler à mon semblable, à vérifier ce que nous avons en commun et comment travailler ensemble. C’est comme cela que j’ai débarqué dans la prévention jeunesse aux environs de Verviers, une vague idée de ce qui m’attendait et comme toute boussole, l’idée que le cinéma devait bien servir à quelque chose, que ce n’était pas que des films.

Dans cette rubrique, vous trouverez les deux phases les plus récentes de cet engagement prolongé plusieurs fois depuis lors. La rédaction d’un rapport de prévention appuyé sur des observations personnelles avec l’idée de traiter les jeunes dans une dynamique d’acteurs et non de spectateurs.

Et, à partir de septembre 2008, la tenue d’une chronique régulière quant à la concrétisation de ces observations et de mes réflexions auprès de quelques partenaires de l’aide à la jeunesse. Expérimenter.

Cette chronique a pris fin en avril 2009 et la fin de mon contrat. Depuis lors, je travaille sur le terrain avec l’association « Le CAP », ce qui a donné lieu au projet Hodimont en V.O.

Emmanuel Massart

Sous-rubriques

  • En avant jeunesse ! : chronique de terrain

    Le 15 septembre 2008, j’ai été engagé une troisième fois par le Conseil d’Arrondissement de l’Aide à la Jeunesse de Verviers pour mieux comprendre les paroles, les gestes, les contextes des ados en matière de prévention. Précisément, ma tâche cette fois était de m’entourer de quelques acteurs de terrain avec qui j’allais passer le plus clair des 6 mois qu’ont duré mon contrat à temps partiel. L’enjeu était (...)

  • Le rapport de prévention générale « Paroles des jeunes »

    Mon expérience de plus de deux ans dans le domaine de la prévention de l’aide à la jeunesse - pour le compte du Conseil d’Arrondissement de Verviers précisément - a débouché fin 2007 sur la publication d’un rapport, fruit d’observations personnelles effectuées auprès d’adolescents et en partenariat avec des écoles, des communes, des Aides en Milieu Ouvert (AMO), des mouvements de jeunesse, des maisons de (...)

Articles de cette rubrique

  • La démarche « Paroles des jeunes »

    Le 24 juin 2008 par Emmanuel Massart
    « Paroles de jeunes » étant inscrit dans un projet-pilote de prévention générale, c’est plus généralement l’horizon de l’entreprise qu’il fallait interroger. Que viser dans le travail avec des ados ? Quelle relation nouer avec eux ? Dans quel environnement agir ? A quelle échelle travailler ? J’ai dû convoquer pour y répondre tour à tour des éléments de psychologie, de sociologie, de philosophie, d’anthropologie, me laissant paradoxalement un espace de liberté parce que ma fonction n’était pas celle d’un éducateur ou d’un assistant social sans être non plus cantonné à un cadre administratif.

    Suite...